Commune de Dédougou : Abel Dabakuyo installé dans ses nouvelles fonctions

Commune de Dédougou :

Abel Dabakuyo installé dans ses nouvelles fonctions

 

Elu le 9 mars 2013 à la tête du conseil municipal de Dédougou, Abel Dabakuyo, a été installé officiellement dans ses fonctions le vendredi 12 avril par le Haut-commissaire de la province du Mouhoun, Zakaria Paré comme le quatrième maire de la quatrième mandature. Placée sous le parrainage du PDG de EBOMAF, Mahamadou Bonkoungou, la cérémonie a connu la présence du ministre de l’Aménagement  du Territoire et de la Décentralisation, Toussaint Abel Coulibaly et de nombreuses autres personnalités.    

  

 

Après feu Tamini michel, Dayo Hakani Elisabeth et Valentin Gnami Konaté, tous issus du parti au pouvoir, Abel Dabakuyo est le premier  maire de la commune issu d’un autre parti dont l’UPR, (Union Pour la République), a présidé aux destinées de la commune de Dédougou pour les cinq années à venir ; Avec  quarante-quatre (44) conseillers municipaux contre trente-deux (32) pour le CDP, le parti du baobab se voit confier une responsabilité que devra assumer désormais le parti  et qui sera gravée en lettre d’or dans les annales de l’histoire du parti. C’est la première fois que le parti de Toussaint Abel Coulibaly accède à une telle responsabilité depuis l’amorce du processus de la communalisation intégrale.

« Notre commune se construit et doit se construire dans l’union, la fraternité, l’engagement et la solidarité de ses filles et fils. Rien de ce qui concerne l’avenir de cette commune ne réussira dans la division et le malentendu permanent. Nous devons transcender nos différences et nos ambitions personnelles pour nous mettre véritablement à la hauteur des attentes de ces milliers de femmes et hommes aujourd’hui l’espoir pour l’avenir, et l’avenir de nos enfants » a déclaré Abel Dabakuyo.

Convaincu  que rien ne peut se construire dans la division, la haine le nouveau maire de la commune Abel Dabakuyo dit placer son mandat sous le signe de l’entente, la cohésion et la mobilisation des filles et fils et amis  de la commune  pour la réussite de son mandat.

Dans son adresse à la population, le maire a appelé au sursaut citoyen et fraternel de tous pour que dans la cordialité, la compréhension et le dialogue concitoyen, qu’il puisse ensemble relever les défis du développement de la commune.

Pour les cinq années à venir, Abel Dabakuyo compte bâtir son modèle de gouvernance sur trois piliers. Il s’agit d’abord du renforcement des capacités en matière de maîtrise d’ouvrage à travers le renforcement des capacités humaines, financières, techniques et matérielles de gestion des affaires locales ; Ensuite la participation citoyenne à travers les concertations et l’implication effective de toutes les couches sociales et des bonnes volontés à la gestion communales ; Enfin la redevabilité  réciproque à travers le développement du sens de responsabilité individuelle et collective dans la gestion de chaque portion du pouvoir de décision, de gestion et d’action tant au niveau du conseil municipal qu’au niveau des structures qui seront mises en places pour la réalisation du plan communal de développement.

Pour la réussite ce mandat le maire s’engage à être à l’écoute de tous à chaque fois qu’il s’agira de l’intérêt supérieur de la commune.

Le premier chantier auquel s’attaquera le nouveau bourgmestre, ce  sera doute le grand marché de Dédougou dont les travaux de réhabilitation  ont été lancés depuis le 15 octobre 1996 mais qui malheureusement connait des difficultés de finition malgré la bonne volonté des différents conseils municipaux qui se sont succédé.

Le parrain de la cérémonie, Mahamadou Bonkoungou, PDG de EBOMAF tout en s’engageant à accompagner le maire et son conseil municipal a pris l’engagement de terminer le marché en souffrance.

Les intervenants à la tribune, le MATD, Toussaint Abel Coulibaly en passant par le maire sortant Gnami Valentin Konaté, chacun a invité les dédoulais et dédoulaises à la cohésion à l’entente, à travailler dans un climat débarrassé de toute considération ethnique et politique.

Des artistes de renommés tel Dja Vérutey, Solo Dja Kabaco, Souké ont apporté leur touche à la cérémonie.

 

 

Vues : 272

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2019   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation