Les priorités de la région des Hauts-Bassins en validation

La coordination du programme sectoriel des transports organisé un atelier de validation des priorités de la région des Hauts-Bassins lundi 29 octobre 2012. Venus des Hauts-Bassins, des Cascades, du Sud-ouest et la Boucle du Mouhoun, les participants sont invités à faire des propositions pertinentes afin de désenclaver leurs zones.

Le Burkina Faso veut rendre son secteur  des transports plus fluide. Pour ce faire le gouvernement a adopté en décembre 2011, une stratégie du secteur des transports. Cela va consister soit au désenclavement des zones de production par la construction de routes, de pistes rurales, soit par le renforcement ou le bitumage de certains axes routiers. Ainsi le programme sectoriel des transports, qui court de 2011 à 2016 va nécessiter la somme de 1336 milliards F CFA, selon son coordonnateur, Serge Paghwendé Béla.  Et déjà, a-t-il expliqué 52% des fonds ont été mobilisés, soit 852 milliards de F CFA. De fait le pays a été subdivisé en trois régions : le Centre, le Centre-est et les Hauts-Bassins. «Pour définir les priorités nous sommes retournés à la base où les directions régionales en accord avec l’ensemble des municipalités et des présidents de conseils régionaux et les différents gouverneurs ont essayé de voir quelles sont les difficultés qu’ils rencontrent, quels sont les tronchons sur lesquels ils aimeront investir » a indiqué M. Béla. En effet,      après l’étape de la collecte des priorités dans le secteur des transports, vient celle de la validation des programmes. C’est ce qui a justifié l’atelier du lundi 29 octobre dernier consacré à la région des Hauts-Bassins regroupant quatre régions administratives : les Hauts-Bassins, la Boucle du Mouhoun, le Sud-ouest et les Cascades. Ainsi les participants vont examiner les différentes propositions aux de choisir les plus pertinentes, lesquelles seront validées au cours de la session.  Par exemple dans le sous secteur du transport interurbain et international, 446 Km sont prévus dans le Sud-ouest,  754 Km dans les Cascades, 744 Km dans la Boucle du Mouhoun et 276 dans les Hauts-Bassins. Raison pour laquelle, le Haut commissaire de la province du Kénédougou, Sayouba Sawadogo, représentant le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, a demandé aux participants une assiduité aux travaux. Si 52% du financement du PST est acquis, l’espoir d’entrer en possession du volume financier restant est grand pour Serge Pagwendé Béla. « C’est un processus itératif, et le département du ministère des infrastructures poursuit les discussions avec les bailleurs de fonds » a fait comprendre le coordonnateur.

Rabalyan Paul OUEDRAOGO

ouedraogorabalyan@yahoo.fr

Vues : 35

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2019   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation