Dernier voyage du président Obama en Afrique : côté pile et côté face.

À seize mois de la fin de son deuxième et dernier mandat en tant que président des États-Unis, Barack Obama, prépare déjà une sortie honorable de la Maison-Blanche et met la table pour les prochains défis qu’il compte relever après sa présidence.

Dernier voyage du président Obama en Afrique : côté pile et côté face.Dernier voyage du président Obama en Afrique : côté pile et côté face.Son quatrième et dernier voyage dans le continent africain, en tant que président, est à la fois une occasion de retrouvailles avec sa famille biologique et une tournée d’au revoir d’un « fils du continent » qui a assumé deux mandats consécutifs à la tête de la super puissance mondiale.
Que peut-on retenir côté pile et côté face de ce dernier voyage du 44e président américain en Afrique ?

CÔTÉ FACE : SAUVER LA FACE

Le choix du Kenya comme dernière destination du président Obama en Afrique n’est pas fortuit. Depuis son élection en novembre 2008 et son accession à la Maison-Blanche en janvier 2009, Barack Obama n’était pas allé au Kenya, pays natal de son père, bien qu’il y fût allé à trois reprises déjà avant, en quête de ses racines africaines.
Le Kenya n’est donc pas que le pays de son père, c’est aussi son pays. On ne se doutait pas qu’il puisse, un jour, faire un voyage au Kenya pendant sa présidence, ne serait-ce que pour honorer son défunt père. Mais le président américain ne pouvait pas aller s’afficher publiquement avec un président kényan, Uhuru Kenyatta, qui était poursuivi par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité perpétrés par ses supporteurs pendant la période post-électorale de 2007 et qui avaient fait plus de 1 500 morts.
La première escale de deux jours à Nairobi de son périple africain, bien qu’officiel, était d’abord et avant tout un retour au bercail d’un « enfant du pays ».
Comme il l’a dit lui-même :« Je vous avais promis que je viendrais, et en tant qu’homme politique, il est important de tenir ses promesses [...] Je suis très fier d’être le premier président kényan des États-Unis ».
À son atterrissage à l’aéroport Jomo-Kenyatta de Nairobi, on a remarqué une forte présence de la famille biologique du président, notamment les images de retrouvailles chaleureuses avec sa sœur et ensuite aux côtés de sa grand-mère très émue, qui témoignent de son attachement à ses origines africaines.
Comme un fils du pays, Barack Obama n’a pas porté des gants ni usé de langage diplomatique pour dénoncer ouvertement la corruption et le tribalisme qui minent le Kenya, mais aussi l’ensemble des pays africains.
« Au Kenya, comme dans d’autres pays d’Afrique, la corruption est tolérée … alors que c’est un fléau qui ronge le pays et le tire vers le bas [...] vous devez savoir vous lever et dire trop c’est trop », dixit le président américain devant un auditoire de près de 5000 personnes triées sur le volet.

CÔTÉ PILE : TOURNÉE D’AU REVOIR

L’étape d’Éthiopie est strictement officielle. En effet, Addis-Abeba est le siège des institutions de l’Union africaine. Le président Obama y prononcera un discours historique. Discours d’au revoir en tant que président et fils du continent devenu le président de la super puissance économique et militaire du monde, alors que le continent fait face à de sérieux problèmes économiques et en proie aux conflits armés et guerres civiles.
En effet, comme lors de ses trois précédents voyages dans le continent africain, le président Obama choisit toujours les pays qui s’efforcent de faire progresser la démocratie et l’État de droit.
Les États-Unis n’ont cessé d’encourager les pays africains dans leurs efforts de démocratisation. Nul doute que comme à Nairobi, le président Obama va rappeler aux Africains la nécessité de respecter les lois fondamentales de leurs pays et de lutter contre toutes les formes de discrimination, comme il le fait lui-même dans son pays.

QU’EST-CE QUE SA PRÉSIDENCE A APPORTÉ AUX AFRICAINS ?

http://ethnie-bf.blog4ever.com/dernier-voyage-du-president-obama-en...

Vues : 50

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2019   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation