Des activités sportives et culturelles pour agrémenter les festivités


Les 28 et 29 mars 2013 il a été organisé des activités culturelles et sportives pour faire passer le message de paix, de cohésion sociale et de solidarité entre les populations. C’était en présence des autorités locales de la région et certains membres du gouvernement.


Le sport, facteur de cohésion sociale, était au rendez-vous de la commémoration de la journée nationale de souvenir, de promotion des droits humains et de la démocratie à Dédougou. De part leur capacité de mobilisation, de rassemblement que le ministère des droit humains et de la promotion civique, en charge de l’organisation cette journée, a inséré les activités sportives dans l’agenda de la célébration des festivités, selon son premier responsable, Prudence Julie Nigna/ Somda. Ainsi, le sport roi (le football) était à l’honneur dans la soirée du jeudi 28 mars 2013 sur le terrain du camp militaire du 23e régiment d’infanterie commando (RIC) de Dédougou. En match de levée de rideau, l’administration générale de la région de la Boucle du Mouhoun a croisé les crampons avec les filles du seul club féminin de la cité de Bankuy, le club Danta AC. Une rencontre plaisante qui s’est soldée par la défaite des filles de Danta AC sur le score de 1 but à 2 en faveur de l’équipe de l’administration générale composée d’hommes. En second match, c’est la société civile qui a croisé les forces de défense et de sécurité. Plus engagée que le premier match, cette seconde rencontre a connu la victoire de la société civile par 3 buts à 0. Le vendredi 29 mars, les hommes et les femmes de Dédougou, atour du gouverneur et du ministre des droits humains et de la promotion civique, se sont donné rendez-vous très tôt à 6h à la place du gouvernorat pour un cross populaire. Parti du gouvernorat, le cross a relié le rond de la femme en passant par le marché et la place de l’ancienne auto gare (melon gare). Les athlètes d’une matinée ont parcouru une distance d’environs deux (02) kilomètres. Après ces activités sportives, Julie Nigna et ses collaborateurs ont rassemblé la population de la cité de Bankuy à la salle de ciné pour une soirée culturelle. Musique traditionnelle et moderne, le tout couronné par un sketch orchestré par la talentueuse troupe « Africa light » de Hadou Imien sur la nécessité de synergie d’action sans aucune considération politique ni ethnique pour le développement. C’est avec l’artiste musicien GREG, l’étoile montante de la musique burkinabè, cette soirée a pris fin.
Kamélé FAYAMA
faygracias@yahoo.fr

Vues : 44

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2019   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation