Un phénomène qui prend de l’ampleur, inquiète parents d’élèves et autorités !

La consommation de la drogue en milieu scolaire est une réalité inquiétante ; d’où les appels pressants de nombreuses organisations de la société civile à l’ensemble de la communauté à une implication dans la lutte contre le phénomène. C’est dans cette dynamique de lutte et de sensibilisation, que plus de 500 élèves de 22 établissements se sont mobilisés, le samedi, 18 mars dans l’arrondissement N°3 de la ville de Ouagadougou, pour un cross populaire.

Après un circuit fermé d’environ trois kilomètres, les élèves ont tenu à faire des recommandations aux autorités. Cette activité entre dans le cadre de la mise en œuvre de la campagne de sensibilisation sur la consommation des drogues intitulé, « Actions de prévention sur la consommation des drogues envers les élèves de 15 à 24 ans issus de 22 établissements scolaires des régions du centre et du plateau-central ».

Elle est portée par l’Association liaison universelle pour le bien-être des enfants et des jeunes (ALUBJ), en collaboration avec neuf autres organisations. Selon le coordinateur de la campagne, Tiraogo Birba, le cross, qui est l’une des activités phares de la campagne, s’inscrit dans une volonté de communication grand public et vise à interpeller les élèves sur le phénomène grandissant de la consommation des drogues en milieu scolaire. Le maire de l’arrondissement N°3, Rainatou Sawadogo, qui a présidé la cérémonie, a félicité les organisateurs du cross, notamment l’ALUBJ.

Selon le maire, cette initiative s’inscrit parfaitement dans la vision de l’arrondissement, engagé dans la sensibilisation des élèves sur les méfaits de la consommation de la drogue. « Nous avons inscrit des actions de sensibilisation des jeunes, notamment les élèves, dans notre plan d’action communal et nous espérons que cela va contribuer véritablement à protéger les élèves contre le fléau. C’est un phénomène qui prend de l’ampleur dans le milieu scolaire et qui inquiète aussi bien pour les parents d’élèves que nous les autorités », a-t-elle indiqué.Ce programme de sensibilisation est soutenu par l’ONUDC (Office des Nations-Unies contre la drogue et le crime)et s’inscrit dans le cadre du projet d’appui au plan d’action régional de la CEDEAO sur le trafic de drogue, la criminalité organisée et l’abus des drogues en Afrique de l’ouest , financé par l’Union Européenne.http://lefaso.net/spip.php?article76253

Vues : 10

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2017   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation