17 Juin 2011. Kienfangué (commune rurale de Komsilga située à 25 km de Ouagadougou côté sud). Des femmes et des hommes chantent et dansent au rythme des tam-tams. Une pluie d’applaudissements s’en mêlent de temps à autre. C’est l’ambiance qui alimente la cérémonie officielle de lancement du Programme National de Biodigesteurs du Burkina (PNB-BF).

Un air jovial. Une éclatante tenue traditionnelle. Une lampe suspendue au toit chasse l’obscurité de sa maison. Sur une image (qui sert pour la campagne de sensibilisation) une femme prépare de la nourriture avec aisance.

Comme sur ce dessin, le gouvernement burkinabè, avec le soutien du Pays-Bas, rêve de voir chaque femme rurale ainsi. Pour cela, il entame une vaste campagne de construction de « 10000 biodigesteurs » d’ici l’horizon 2013.

 

Avantages du biogaz

Ils sont multiples et se présentent à plusieurs niveaux. Sur le plan environnemental, le biogaz préserve l’environnement en réduisant l’émission de gaz à effet de serre.  Au niveau économique, le biogaz diminue les dépenses  énergétiques (bois de chauffe, charbon de bois, pétrole) des ménages pendant 20 ans au moins. 

 

Peuvent être bénéficiaires de cette nouvelle technologie, les ménages ruraux et périurbains disposant au moins de 3 à 4 bovins ou de 6 à 8 porcs. Le coût moyen d’une installation de biodigesteur de 6 mètres cube est de 394000 francs CFA. Le PNB-BF subventionne à auteur de 160000 francs CFA. La durée de vie du biodigesteur est de 20 ans au moins.

 

Selon le ministre des ressources animales, Jérémie Ouédraogo, environ 300 familles au Burkina utilisent actuellement le biogaz. Pour le promouvoir, 187 maçons ruraux ont été formés et sont désormais aptes aux techniques de construction. Le gouvernement a nommé aussi un ambassadeur de bonne volonté, le Laarlé naaba Tigré, député et autorité coutumière. Celui-ci mène déjà des actions en faveur de la promotion de l’agriculture biologique et des énergies renouvelables. Il s’est engagé à peser de tout son poids pour contribuer à améliorer les conditions de vie des ménages ruraux et périurbains. La réduction du coût d’accessibilité  du biodigesteur et le renforcement de la puissance du biogaz sont dans son collimateur.

Vues : 186

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2019   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation