Grève du personnel pour exiger le départ du MCD

Le personnel du district sanitaire de Toma dans la province du Nayala était en grève du lundi 15 en fin de matinée du vendredi 19 avril 2013. Ce mouvement selon les manifestants vise à exiger le départ du médecin chef du district sanitaire.
Le personnel du district sanitaire de Toma dans la province du Nayala ne veut plus de leur médecin-chef du district (MCD). Pour ce faire, un arrêt de travail sans préavis a été observé du lundi 15 jusqu’à la fin de matinée du vendredi 19 avril 2013. La rupture fréquentes et persistante des consommables médicaux, des poches de sang, des solutés de remplissage vasculaires, de seringues de 10cc, des antispasmodiques, la mauvaise gestion du district, l’absence d’horloge à la salle d’accouchement de la maternité depuis plus de six mois, la défaillance de l’appareil de l’hématologie depuis le mois de janvier sont entre autre motifs que les mécontents ont avancé pour observer ce mouvement dans le but d’exiger le départ sans condition et sans délai du MCD. « Sans informer les autorités sanitaires ni provinciales ou régionale de leur intension de manifestation, le personnel du district sanitaire a décrété un arrêt de travail pour exiger le départ de leur MCD. C’est en cours de route pour une mission à Kaya que le MCD a été informé de la situation », a expliqué le directeur régional de la santé de la Boucle du Mouhoun, Dr Lagoun Zou, rencontré dans la matinée du mardi 23 avril 2013. Vu l’urgence de la situation il a rebroussé chemin pour y voir de plus près. Sur place une rencontre du personnel avec le directeur régional de la santé a été convoquée dans la soirée du lundi pour tenter de gérer la crise, poursuit le Dr Lagoun. Au par avant le Haut-commissaire de la province de Nayala, Abdoulaye Bansé, les avait rencontré dès le déclanchement de leur mouvement pour essayer de les raisonner, toujours selon le directeur régional de la santé. Hermétiques au dialogue, les manifestants ont refusé que le MCD) et l’équipe cadre ne prennent part à la rencontre avec le directeur régional. Par ailleurs, il a été notifié au DR qu’il n’était pas question de négocier leur point de revendication, à savoir le départ sans délai du MCD. Grâce à l‘intervention du premier responsable de la province de Nayala, les manifestants ont interrompu leur mouvement jusqu’à ce mardi 23 avril 2013 en attendant l’arrivée d’une mission du ministère de la santé pour les négociations. Pour l’instant, selon le directeur régional de la santé de la Boucle du Mouhoun, les pourparlers se poursuivent avec les autorités provinciales afin de trouver une sortie de crise. D’ailleurs, le Dr Lagoun fait des pieds et des mains pour sauver dans cette province les journées nationales de vaccination (JNV) en vue. En rappel, en octobre 2011, un mouvement similaire avait eu lieu à Solenzo dans la province des Banwa exigeant aussi le départ du MCD. Mais heureusement, ce mouvement d’humeur a coïncidé avec l’admission du MCD à son concours professionnel.
Kamélé FAYAMA
faygracias@yahoo.fr

Vues : 87

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2019   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation