http://ethnie-bf.blog4ever.com/il-faut-vite-rectifier-le-tirDepuis la désignation  du président de la transition et de la nomination du lieutenant colonel Zida au poste de premier ministre, je m’étais fait l’engagement de garder le silence pendant les 100 premiers jours du gouvernement. En effet, je suis encore sur le choc au regard des procédés qui ont conduit à la mise en place des organes de la transition. On pourrait écrire des tomes entiers de sciences politiques  sur ces procédés peu démocratiques qui ont conduit à la nomination  des deux premiers responsables de l’exécutif de la transition.

Je n’ai pas la prétention  de remettre en cause les valeurs intrinsèques des deux personnalités qui ont été nommées, mais les procédés sont très discutables et contestables. Et si l’on y prend garde, la transition ne sera civile que de nom !  La réalité du pouvoir se trouvant aux mains des militaires.  Et cela est un très mauvais signal pour le peuple souverain qui a mené la révolution démocratique des 30 et 31 octobre 2014.

Vues : 13

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2019   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation