La Direction régionale de l’Agriculture et de l’Hydraulique de la Boucle du Mouhoun veut faire des grands producteurs des entrepreneurs agricoles

 La  Direction régionale de l’Agriculture et de l’Hydraulique  de la Boucle du Mouhoun veut faire des grands producteurs des entrepreneurs agricoles.

 

C’est le pari que compte relever la Direction régionale de l’Agriculture et de l’Hydraulique en procédant  le mercredi au siège de la Chambre Régionale de l’Agriculture (CRA) à la signature d’un protocole d’accord avec le  Groupe des Grands Producteurs Agricoles de la région de la Boucle du Mouhoun, portant appui conseil aux exploitations agricoles de type entrepreneurial pour une meilleure rentabilité de leur entreprise.

 

L’agriculture constitue le secteur clé de l’économie du Burkina Faso. Le secteur rural occupe 86% de la population du Burkina Faso et contribue pour près de 40% à l’économie nationale.

L’agriculture burkinabè est constituée principalement par de petites exploitations familiales fortement soumises aux aléas et aux changements climatiques car dépendantes de la pluviométrie. C’est une agriculture de subsistance basée essentiellement sur les céréales sèches comme le sorgho, le mil, le maïs et le riz. Les rendements sont particulièrement faibles pour les principales cultures que sont le sorgho et le mil avec moins d’une tonne à l’hectare.

On observe depuis ces dernières années une diversification de la production agricole orientée vers des cultures de rente telles le niébé et le sésame.

De nos jours, l’agriculture doit relever de nouveaux défis pour faire face aux reformes des organisations de marché, aux exigences des consommateurs  et aux opinions publiques et rester une actrice majeure du développement rural. Aussi notre agriculture doit-elle atteindre un niveau de production à même de permettre l’installation et le développement des unités d’accompagnement (transformation, commercialisation) dont le fonctionnement dépend de sa capacité à satisfaire constamment leurs besoins.

La gestion d’une entreprise agricole suppose des prises de décisions rationnelles en matière d’approvisionnement en intrants et équipements agricoles de production, de commercialisation, de crédit agricole et d’investissement. Et prendre des décisions rationnelles, pour un producteur, signifie avant tout qu’il a pris conscience de ses forces  et faiblesses et a pu asseoir les bases d’une organisation parfaite de son exploitation. Ainsi, savoir quels sont les moyens dont il dispose ; qu’est ce qu’il peut en faire, calculer  ce que l’on gagne ou perd est une condition sine qua none pour celui qui cherche à maximiser son profit agricole.

Cependant, les entrepreneurs agricoles du Burkina ne sont pas suffisamment outillés pour s’adonner à ce genre d’exercice. C’est dans ce cadre que la Direction régionale de l’Agriculture et de l’Hydraulique qui regroupe la majorité de ce profil de producteurs met en place un dispositif particulier qui tient compte des réalités d’une entreprise agricole et apporter un accompagnement approprié en vue de promouvoir l’entreprenariat  agricole.

Le présent protocole  vise à assurer un appui conseil spécifique aux grands producteurs agricoles afin d’induire de meilleures performances par la mise en œuvre des techniques de conseil en gestion des exploitations en vue d’aboutir à des entreprises agricoles viables, capables d’impulser le développement du secteur agricole dans son ensemble. Les producteurs concernés par ce protocole d’accord au nombre de vingt (20) sont repartis entre  les provinces des Balé, des Banwa et du Mouhoun et seront suivis par trois (03) ingénieurs et six (06) agents techniques avec des objectifs spécifiques.

D’une durée de trois (03) ans renouvelable pour deux(02) ans, ces grands producteurs au sortir de ce protocole deviendront des entreprises agricoles capables de tenir une comptabilité claire et détaillée, d’assurer la sécurisation foncière de leur exploitation. Cette initiative louable à sa juste valeur par le Secrétaire Général de la Région, Blaise Corneille Ouédraogo a été favorablement accueillie par les bénéficiaires.

 

Vues : 134

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2019   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation