La pharmacie du cimetière au prix abordable

Il s’appelle Olivier Bélèm. Age, 23 ans. Situation matrimoniale, célibataire sans enfant. Profession, vendeur de faux médicaments. Lieu de travail, les marchés, quartiers et rues de Ouagadougou. Expérience et formation professionnelles, 2 ans de service; plus une période d’apprentissage avec son grand frère exerçant le même métier. Voici résumé le curriculum vitae (CV) de ce bonhomme.

La casquette sur la tête. La main droite tenant un sachet blanc rempli de médicaments. Olivier revient de sa vente le soir du jeudi 15 septembre 2011 à 18 heures. Il est en train de marcher dans une rue du quartier Tanghin à Ouagadougou. Son CV est largement suffisant pour devenir pharmacien de la rue au Burkina Faso.

A l’instar de Bélèm, ils sont très nombreux ces jeunes qui ont trouvé en ce commerce une activité génératrice de revenus. « Ce métier est risquant. Les policiers nous guettent à tout moment. Mais ce travail vaux mieux que voler« , se défendent deux vendeurs de faux médicaments, Olivier et Abdou.

 

L’une des raisons de la prolifération de ces produits est son coût très bas. Un client, les yeux rouges, souffrant de pneumonie ne trouve aucun inconvenient à prendre ces drogues exposées au soleil ardent, à la pluie et à la poussière. 200 francs CFA, c’est le prix d’une plaquette avec laquelle il espère se soigner sans crainte.

 

 « Les médicaments de la rue, ça tue« . C’est le slogan chanté à longueur de la journée à travers les différents canaux de diffusion de messages pour attirer l’attention de la population sur ce danger public. Les intoxications aigües, les résistances aux antibiotiques, la délinquance et l’énorme perte économique à l’Etat burkinabé. Ce sont entre autres, les conséquences de ce marché illicite des médicaments, prévient le président de l’ordre des pharmaciens du Burkina, docteur Paré. La santé n’a pas de prix, elle a un coût dit-on. Le bon médicament ne se trouve pas dans la rue, mais en pharmacie.

Vues : 65

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2019   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation