Le 20 juin, l’Artiste à l’honneur au Burkina Faso

19 juin 2012. Il est 17 heures 30 minutes temps universel. A l’horizon, l’étoile autour de laquelle gravite la terre baisse d’intensité ses feux en forme de rayons qu’elle projette.

Dans la cour du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA), un groupe de plusieurs dizaines de personnes réunies. Les uns assis, les autres debout. Ce groupe est composé d’artistes, d’autorités politiques et de journalistes. Deux slams pleins d’émotion et deux discours. Et voici lancée la journée de l’artiste.

Initialement célébrée le 29 mai de chaque année, la journée nationale de l’artiste est depuis quatre ans, célébrée le 20 juin au Burkina Faso. Cela dans l’optique de créer une symbiose avec la Fête de la Musique commémorée le 21 juin.

« Ce soir, c’est le lieu de rendre hommage aux artistes et de leur dire que par leurs créations, ils relatent chaque jour nos vies et orientent nos espérances vers un idéal de paix, d’amour et de solidarité.» Comme un griot, le directeur des arts plastiques et appliqués, Prospère Tiendrebéogo loue l’immense savoir-faire de ces hommes et femmes qui passent de jour comme de nuit, minute après minute à extérioriser et immortaliser leurs inspirations sur des plateaux et d’autres supports.

 

Les doléances des artistes

 

Pour amener l’administration publique à s’intéresser à la culture et à l’art, les artistes à travers la voix non rassurante de leur représentante, Blanche Ouédraogo, proposent de transformer les halls des différents ministères et institutions du pays en galeries d’arts. L’un des vœux exprimés par ces derniers est l’ouverture effective de l’école des beaux arts.

Un échantillon de 55 sculptures et tableaux d’une trentaine d’artistes et d’associations exposés dans le hall du MENA ont séduit plus d’un. « Nature et vie, l’Etalon de YENNENGA, Papa fait la photo, so âme et vélo d’appartement » sont entre autres les titres des œuvres. Le prix unitaire varie entre 50 000 et 1 260 000 francs CFA.

 

En plus de cette journée, des opportunités sont offertes aux artistes burkinabè et du monde entier de pouvoir s’exprimer et monnayer leurs talents lors des évènements majeurs tels que « Le symposium international de sculpture sur granite de Laongo », « la semaine nationale de la culture » et « la fête des arts plastiques de Ouagadougou » (FIAPO).

Vues : 60

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2019   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation