Médias : Des journalistes de l’Ouest s’alphabétisent sur le Web 2

Du 21 au 23 décembre, se tient dans la ville de Sya, une session de formation sur le « journalisme en ligne ». A l’initiative du Centre de presse Norbert Zongo, une quinzaine de journalistes privés et publics venus de Orodara, Banfora, Sindou, Dédougou se familiariseront avec les nouvelles techniques d’information sous le contrôle d’Abdoulaye Diallo et d’Inoussa Traoré.

 

 « Beaucoup de journalistes burkinabè sont encore analphabètes dans le domaine des nouvelles techniques d’information à travers l’internet » ; c’est en substance ce qui nécessite cette formation à l’endroit des hommes de média, selon Abdoulaye Diallo, formateur et gestionnaire du Centre de presse Norbert Zongo. Les nouvelles techniques d’information et de communication, sont de nos jours très prisées de par le monde entier. Ils sont fondamentaux, d’une part et représentent pour d’autres des « bombes » capables de changer à jamais l’évolution des choses d’autre part. C’est pourquoi, les hommes de média qui traitent en tout temps l’information doivent se l’approprier afin de contribuer véritablement à son développement. Pourtant indique Abdoulaye Diallo, « l’internet est un puissant moyen d’information, et les journalistes ne doivent pas s’en passer. Nous nous sommes donner comme mission de sensibiliser les journalistes sur ces outils du Web 2 afin de leur permettre d’améliorer de manière qualitative leur travail, mais aussi d’avoir un maximum d’infos dans un temps très rapide », a-t-il précisé. Cette formation, quatrième du genre, organisée à Bobo-Dioulasso, est un programme lancé depuis 2010. Il s’agit là de l’exécution du plan d’action 2010/2012 dont l’un des modules est la formation du journalisme en ligne. Plusieurs chapitres sont investis, dont entre autres, le traitement des images avec picture manager, publication des images avec Piccassa ou flkir, la recherche sur le net, la création de blog4ever ou blogspot, l’initiation au courrier électronique et au travail collaboratif avec google doc et calandar (...). L’engouement, il y en a à cette formation. Les hommes de média très assidus, ne manquent pas de poser des questions. Ils se sont tous inscrits au réseau social média  Burkina, une plateforme sur laquelle ils peuvent où qu’ils soient, publier des articles, des photos et vidéos.

Bassératou KINDO 

Vues : 33

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2019   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation