Monsieur Newton Hamed Barry, Il n'est pas encore tard, ressaisissez-vous

Il est de notoriété publique que le journaliste Newton Hamed Barry, au lendemain de l'insurrection et de la mise en place des institutions de la transition a versé dans une telle subjectivité qu’on le prendrait pour un journaliste de ‘’L’Opinion’’ égaré a ‘’L’Évènement’’ en considérant les lignes éditoriales des deux journaux.

 

Il transpire en effet depuis le repère considéré, de ses chroniques et de ses articles dans ‘’l’Évènement’’ un tel déséquilibre et un parti pris évident contre la Transition, ses animateurs en général et le Premier Ministre Zida en particulier que l’on a de la peine à reconnaitre ce journaliste émérite qui a contribué avec la majorité des burkinabè, chacun et chacune  en fonction de ce qu'il pouvait apporter le mieux, â la lutte héroïque de notre peuple contre le tripatouillage de notre constitution et le projet  de "dynastisation" de notre république.

 

Je me suis pose ces dernières semaines l’origine d’un tel volte-face et suis parvenu à deux hypothèses qui ne s’excluent pas.

 

Monsieur Newton Hamed Barry a pu être atteint du complexe dit de Stockholm,  c'est à dire qu’il n’a pas su tenir la distance professionnelle a laquelle son métier l’astreint dans les contacts qu’il a eu avec certaines figures de la galaxie Blaise. Il est alors né, entre lui et ces éléments, des affinités qui lui font perdre toute objectivité.

 

Il est aussi possible que ce changement brusque et profond de la ligne éditoriale de Monsieur Barry, procède d’un sentiment moins complexe. Il peut être l'expression, consciente ou non d’une frustration qui pourrait dériver du fait qu’il n’ait au finish été considéré à un quelconque poste dans la transition. N’oublions pas que son nom a circule au nombre des présidentiables et des candidats à la Direction de la TV.

Monsieur Barry, dans l’un et/ou l’autre des deux hypothèses, vous gagneriez à noter qu'il y a des milliers de burkinabè aussi si non plus méritants que vous qui continuent au quotidien d’accompagner de façon critique la transition en cours. S’il est vrai que vous n’êtes pas tenu à la cohérence, a la constance et la conséquence de la ligne éditoriale de votre journal, notez que l’éthique citoyenne et l’amour de notre cher Faso nous commandent a tous d’éviter les discours digne des ‘’milles collines ‘’ que vous distillez à travers certaines de vos chroniques et certains de vos articles sous l’enrobage de critiques prétendument constructifs.

  

Monsieur Newton H. Barry, l’étalage que vous avez fait de votre engagement intervenu très tôt dans votre vie, pour la justice et la démocratie au prix même de votre santé, loin de soutenir l'objectivité et le caractère constructif de vos critiques exprime plutôt le genre de

lassitude génératrice des frustrations qui peuvent engendrer les pires

compromissions.


Monsieur Barry vous êtes une belle plume, vous maniez avec dextérité la langue de Molière mais je doute que ce soit pour cela que vous ayez réussi avec certains de vos collègues à maintenir non seulement en vie l'indépendant mais aussi et surtout à poser "l’Évènement" comme un des journaux les plus sérieux de la place.


Non, si c'était pour ces tournures on vous aurait préféré la Fontaine, Victor Hugo etc.


 mon humble avis, c'était pour la justesse des causes que vous

défendiez, c'était  pour l'équilibre dans le traitement de vos dossiers,

 c'était pour le courage que vous aviez à respecter les droits de vos

lecteurs, surtout leur droit de réponse même quand ceux-ci ne vous étaient pas favorables.

 

 Aujourd'hui à l'échelle de votre pouvoir au sein de votre journal vous avez dicté a un citoyen sans aucune forme d'explication qu'il ne pourra pas jouir de son droit de réponse dans votre journal. J’espère simplement que le DP de votre journal ne vous suivra pas dans ce qui pourrait être un déni de droit à un citoyen par « L’Évènement ».
 
Monsieur Barry ressaisissez-vous pendant qu'il est temps, pendant qu'il est encore temps.


Ne devenez une étoile filante... Comme vous le savez une étoile filante est une étoile morte.
 
 
 

 

Vues : 173

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2019   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation