Safané: la culture marka dans toute sa diversité

Du 09 au 11 mai 2013 s’est tenue la première édition du festival de la culture te du développement de Safané (FESCUDES) commune rurale de la province du Mouhoun située à une cinquantaine de kilomètres au nord de Dédougou. C’est sous le co-parrainage de Moumounou Gnankambary et de Mme Dakouré/ Séré Hardiata que s’est tenu le FESCUDES, act I.


En projet depuis plus de cinq ans, le festival de la culture et du développement de Safané a tenu sa première édition. Mais c’est sans son « géniteur », Adou Sanogo qui n’est plus de ce monde, que la toute première édition du rendez-vous culturel de Safané s’est déroulé. « Culture et éducation pour un développement durable », est le thème sous lequel l’association des jeunes alphabétisés de Safané (AJAS), cheville ouvrière de la manifestation d’envergure dans la commune de Safané, a invité le monde culturel durant les soixante douze (72) heures à cogiter. Promouvoir et valoriser la culture marka (dafin), et partant pour le développement de Safané, c’est toute la philosophie qui a soutenu la tenue de cette première édition. « La perte en vitesse de nos valeurs culturelles est la raison qui nous a donné l’idée de ce festival pour promouvoir et valoriser les potentialités culturelles de notre commune. Aussi, c’est l’opportunité donnée à la nouvelle génération de connaître certaines facettes de leur culture », explique le coordonateur de la première édition du FESCUDES, Séré Yacouba. Pour cette première édition, la population n’a pas marchandé sa mobilisation et les animations culturelles de belles factures des troupes artistiques, de la confrérie des dozos et des artistes de la chanson moderne ont contribué à agrémenter la cérémonie de lancement du festival. Pendant trois jours l’art vestimentaire, à l’art culinaire en passant par la poterie et la danse seront exposés au bonheur de la nouvelle génération.
Le FESCUDES une initiative à encourager
Aussi, des communications pour élucider certaines zones d’ombre de la culture marka serons mises à contribution pour éclairer la lanterne des festivaliers. Vitrine de la richesse culturelle « à encourager et faire grandir », les parrains ont émis le vœu par la voix du directeur général du trésor et de la comptabilité publique, Moumounou Gnakambary, que le FESCUDES ait une dimension d’envergure provinciale, voire régionale et même nationale les éditions à venir. C’est dans ce sens que les autorités régionales présentes à la cérémonie d’ouverture ont manifesté leur attachement et prodigué tous les encouragements à ce rendez-vous culturel de Safané. « Ce festival est une activité à encourager en ce sens que la culture dans son expression est un outil de développement et de valorisation de nos patrimoines culturelles. Ainsi, tout la région de la Boucle du Mouhoun doit se sentir fière de la tenue de ce festival qui vient donner un coup de pouce aux valeurs culturelles », indique le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Victor Dabiré. La coupure du ruban suivi de la visite des stands ont marqué la fin de la cérémonie officielle d’ouverture du festival.
Kamélé FAYAMA
Faygracias@yahoo.fr

Vues : 352

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2019   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation