Campagne cotonnière dans la Boucle du Mouhoun : Qui remboursera les victimes de la fronde ?

Campagne cotonnière dans la Boucle du Mouhoun : Qui remboursera les victimes de la fronde ?

Vendredi 28 septembre 2012, le Directeur Général de la SOFITEX, Gomdaogo Jean Paul Sawadogo, était dans la région de la Boucle du Mouhoun pour constater de visu l’état d’avancement de la campagne cotonnière, un an après la fronde qui a émaillé la campagne cotonnière dans cette région. Au cours de cette visite, le Directeur Général a prodigué des conseils aux producteurs en les incitant à la récolte précoce et a accordé un entretient avec le personnel. Pour cette sortie dans la région Cotonnière de la Boucle du Mouhoun, le Directeur Général de la SOFITEX, Gomdaogo jean Paul Sawadogo, était accompagné par le Directeur du Développement de la Production Cotonnière, le Docteur Déhou Dakuo, du Président de l’UNPCB, Karim Traoré. Accueilli à Bondokuy par le Chef de la région Cotonnière, Abdoulaye Koumaré qui était accompagné par le Directeur Régional de l’Agriculture et de l’Hydraulique, Yé Dofiyouan, Fofana Souleymane, producteur à Dampan a été le premier producteur à recevoir la visite du Directeur Général de la SOFITEX, Gomdaogo Jean Paul Sawadogo. Sur une superficie de huit (8) hectares, l’exploitation de Fofana Souleymane présente une physionomie satisfaisante. Avec un stade phénologique présentant un début de déhiscence, Fofana Souleymane du GPC de Sababougnouma de Bondokuy, est resté dubitatif lorsqu’il fallait rassurer la délégation sur le nombre de traitement réalisé au cours de cette campagne pour avoir semé du CGM (Coton Génétiquement Modifié). A l’issu de cette entrevue, la délégation mettra ensuite le cap sur Dankuy dans le département de Ouarkoye en passant par Ouakara et Bouan juste pour permettre à la délégation d’avoir une vue panoramique de la campagne cotonnière. A Dankuy plus précisément dans l’exploitation du Président de l’UNPCB, Karim Traoré, s’étend sur trente (30) hectares. Avec un rendement de deux (02) tonnes à l’hectare, l’exploitation de Karim Traoré est au stade de début de déhiscence. Dans cette exploitation, Gomdaogo Jean Paul Sawadogo a été émerveillé par le travail abattu par le Président de l’UNPCB. La délégation a pu se rendre compte du coton précocement récolté. A Sanflé dans le département de Kona, Drissa Koté, exploite une superficie de trente (30) hectares de coton CGM. Agé d’une soixantaine d’année, ce producteur a vécu une situation particulière la campagne 2011-2012. En effet, il fut le premier producteur avoir été victime de la fronde qui a secoué la région cotonnière. « Mes enfants, ont été contraints a mangé des feuilles de cotonniers, mon matériel de production détruit, mon champ de coton d’une superficie de vingt (20) hectares totalement arraché par les frondeurs » raconte à la délégation Koté Drissa dans un français approximatif. Et de poursuivre en s’interrogeant : « qui va me rembourser ce que j’ai perdu ». A cette question qui taraude à plus d’un titre l’ensemble des producteurs victimes de la fronde, la réponse du Directeur Général de la SOFITEX est sans ambages. « Nous avons fait le point de la situation de la fronde dans les différentes régions touchées et transmis aux Gouverneurs concernés, qui à leur tour ont transmis au gouvernement. Nous attendons vous comme moi la suite réservé à ce dossier » a-t-il répondu. Gomdaogo Jean Paul Sawadogo a saisi également cette occasion comme il se doit de rencontrer le personnel qui travaille dans la région pour échanger et leur donner des informations sur la vie de l’entreprise. « Tous les travailleurs de la SOFITEX doivent être informés de la vie de la société. J’ai également échangé avec eux sur les difficultés qu’ils rencontrent et leurs préoccupations » a-t-il expliqué. Les doléances des travailleurs de la région tournent autour des avancements, la titularisation de certains agents dont le travail est permanent, la dotation de l’usine de Bondokuy en caissier et le recrutement de deux (02) infirmiers pour l’usine de Bondokuy et Solenzo, le non paiement de la main d’œuvre occasionnelle pour non approvisionnement de la caisse. « J’ai pris note et une fois arrivé à Bobo, après mes tournées dans les régions cotonnières, je vais avec l’ensemble de mes collaborateurs nous rencontrer pour voir les solutions à apporter aux différentes doléances » a-t-il rassuré De soixante deux mille huit vingt six (62 826) tonnes la campagne 2011-2012, pour cette année, il est attendu plus de cent mille (100 000) tonnes de coton graine dans la région cotonnière de la Boucle du Mouhoun, qui regroupe les provinces des Banwa, de la Kossi, du Mouhoun et le département de Bana dans les Balé.

Vues : 221

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2021   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation