Championnat de volleyball de la Boucle du Mouhoun

Championnat régional de volleyball de la Boucle du Mouhoun

La Kossi ne parvient pas à conserver son titre

La direction régionale des sports et des loisirs de la Boucle du Mouhoun a organisé les 14 et 15 décembre 2013 la deuxième édition du championnat régional de volleyball. C’est sous le patronage du président du conseil régional de la Boucle du Mouhoun et sous le parrainage du président de la chambre consulaire du commerce et d’industrie de la Boucle du Mouhoun que la deuxième édition s’est tenue.

Qualifiée à jouer la finale de la deuxième édition du championnat régional de volleyball de la Boucle du Mouhoun contre le club de la province du Mouhoun, l’équipe de la province de la Kossi (Nouna) n’a pas pu conserver son titre face à son adversaire du Mouhoun. Composés essentiellement de jeunes, les volleyeurs de la province du Mouhoun ont dominé le champion sortant à la finale de cette deuxième édition de ce championnat par deux sets à zéro au cours d’une finale qui s’annonçait palpitante. Ils remportent ainsi le premier prix composé d’un trophée et une enveloppe de cinquante mille francs. «L’année dernière nous n’avions pas fait une bonne prestation par faute de préparation. Pour cette édition on s’est entrainé et c’est ce travail qui a payé aujourd’hui. J’en suis heureux », se réjouit le coach du Mouhoun, Bamogo Urbain. Avant cette finale qui a connu le sacre du Mouhoun, le dauphin de la première édition, le club de la province de Banwa, est venu à bout du Sourou. Légué au second plan au détriment du sport roi (le football), les sports de mains ne sont pas l’apanage du grand public. Et c’est pour offrir aux amoureux de volleyball du « grenier du Burkina » un cadre d’expression que la direction régionale des sports et des loisirs de la Boucle du Mouhoun a initié ce championnat pour leur permettre d’être en jambe. En dehors de l’absence de la province du Nayala qui a manqué cette fête régionale du volleyball, les cinq (05) autres provinces ont répondu présentes au bonheur du directeur régional des sports et loisirs de la Boucle du Mouhoun, Nicolas Wendwaoga Ouédraogo. Selon lui le niveau de cette deuxième édition était élevé, sauf que certains acteurs ont pointé du doigt l’arbitrage. Nicolas Ouédraogo justifie cette lacune arbitrale par un manque de formation et une insuffisance des hommes dans le domaine. Mais dans l’avenir, tout sera mis en œuvre pour parer à cette lacune. La fédération nationale du volleyball a saisi cette opportunité, pour offrir aux équipes participantes du matériel sportif composé de ballons de compétition et des filets.
Kamélé FAYAMA
faygracias@yahoo.fr

Vues : 132

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2021   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation