Commémoration des 14 ans de l’assassinat du journaliste émérite Norbert Zongo : Forte mobilisation à Dédougou

Commémoration des 14 ans de l’assassinat du journaliste émérite Norbert Zongo : Forte mobilisation à Dédougou Commémoration des 14 ans de l’assassinat du journaliste émérite Norbert Zongo : Forte mobilisation à Dédougou

La coalition des organisations de la société civile, des centrales syndicales, des mouvements de droits de l’homme de Dédougou, des élèves et étudiants de la cité de Bankuy ont battu le pavé en ce jour mémorable 13 décembre 2012, pour réclamer justice sur la mort du journaliste Norbert Zongo et ces trois compagnons froidement assassinés le 13 décembre 1998 dans une brousse de Sapouy dans la province du Ziro. 13 décembre 1998 - 13 décembre 2012, 14 ans jour pour jour que les assassins de l'illustre journaliste d'investigation, Norbert Zongo courent toujours. Depuis le 13 décembre 1998, élèves, étudiants, Organisation de la Société Civile de défense des droits humains et bien d'autres structures manifestent à chaque anniversaire de son décès pour réclamer justice. En ce jour 13 décembre 2012, la coalition des organisations de la société civile, des centrales syndicales, des mouvements de droits de l’homme de Dédougou, élèves et étudiants de la cité de Bankuy ont battu le pavé pour réclamer justice pour l’illustre disparu. Partis de l’ancienne gare routière de Dédougou communément appelée « marché des fruits ou melon gare », les marcheurs ont emprunté la route nationale N°14 longeant le mur de la cathédrale Sainte Anne, le commissariat central de police, la BIB, la brigade territoriale de gendarmerie pour rejoindre le rond point Nazi Boni, carrefour route Bobo-Nouna en scandant des slogans réclamant justice pour Norbert Zongo. Les marcheurs d’effigies du journaliste et des banderoles de la CGTB et composés de fonctionnaires, d’élèves, d’étudiants et du secteur informel ont rallié le Haut-commissariat où son locataire Paré Zakaria avec son équipe les attendaient pour la réception de leur déclaration. Selon Arouna Kindo, grand orateur devant l’éternel, « l’amour du mal est cultivé dans le cœur du peuple, la solidarité entre les riches se renforce et les pauvres sont de plus en plus isolés et constituent la ligue ridicule, la véritable lie de la société, une société de pauvres corvéables et taillables à merci ». Pour lui, la santé du peuple n’est pas une préoccupation pour les dirigeants. En effet les agents de santé observent depuis un mois des mots d’ordre de grève, de sit-in, de cessation partielle de travail de travail pour revendiquer des meilleures conditions de vie et de travail, de la considération pour les malades ne seraient pas entendus par le pouvoir de la 4ème République. « La mort de Norbert Zongo a libéré le peuple burkinabè de la peur et le combat du CODMP de la résignation. Le dossier Norbert Zongo, comme une patate chaude dans les mains de Blaise Compaoré, est classé par une justice pendue au fil du pouvoir en place» a conclu Arouna Kindo. Il est aussi revenu sur le décès de la policière municipale, Rolande Sama dont les circonstances ne sont pas encore élucidées et le principal accusé, un gendarme, concubin de la défunte aurait été muté hors de Dédougou et continue d’exercer sans inquiétude. A l’issue de cette lecture, une délégation a été autorisée à accéder à l’enceinte du Haut- Commissariat pour la remise de la déclaration au Haut- Commissaire Paré Zakaria. Après réception, ce dernier leur a traduit toute sa satisfaction pour la bonne organisation de la marche, et a promis de transmettre à qui de droit leurs doléances comme il a été toujours de coutume en pareille circonstance. Au niveau du grand marché de Dédougou, les marcheurs ont marqué un arrêt, question de rassurer les commerçants qu’ils ne sont pas des vandales, car à chaque marche des mauvaises langues diffusent des messages malveillants à leur encontre. Signalons que les activités commerciales n’ont pas été perturbées par la marche qui a connu une forte mobilisation.

Vues : 187

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2021   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation