ELECTIONS LEGISLATIVES ET MUNICIPALES
Sans heurts à Dédougou
La ville de Dédougou, comme les autres villes du Burkina a procédé le 2 décembre 2012 à l’élection de ses représentants à l’assemblée nationale et de ses conseillers municipaux. Jusqu’à la mi journée, les élections se déroulaient bien dans l’ensemble.
Le choix des députés et des conseillers municipaux était la préoccupation des 80033 inscrits de la province du Mouhoun ce 2 décembre 2012. Avant même l’ouverture des bureaux de vote, l’affluence était grande dans l’ensemble des bureaux de vote de la ville de Dédougou. Des électeurs du bureau de vote n° 1 du secteur 1 logé au centre de lecture et d’animation culturelle ex CLAC ont même haussé le ton face au retard de dix minutes accusé pour l’ouverture. « Il est 6h 5minutes. Si d’ici 5 minutes le bureau n’est pas ouvert, on avisera ». Fulmine un électeur. Et à un autre de calmer les esprits. A 6h 12, le président du bureau de vote présente les urnes vides avant de les sceller. Le premier électeur de ce bureau de vote a accompli son acte citoyen à 6h19. Dès lors, les 589 inscrits pouvaient en faire autant. Seulement, ils étaient nombreux à se plaindre de la lenteur. Qu’à cela ne tienne, nombreux sont ceux qui ont pu voter avant de se rendre au culte dominical ou vaquer à leurs occupations. Au bureau de vote n°1 du secteur 1 du centre polyvalent jouxtant la cour royale, il y avait une longue file d’électeurs. C’est dans ce bureau de vote que sa majesté Albert Lombo Dayo, chef de canton de Dédougou a accompli l’acte. A l’en croire, c’est un sentiment de fierté qui l’anime après le vote. En effet, soutient –il cet acte n’a autre objectif que celui du bonheur des populations. Tout en souhaitant que le meilleur gagne, sa majesté a également invoqué les mânes des ancêtres pour que le scrutin se déroule sans incident. De Yonkuy à Tionkuy en passant par Massala, Passakongo, Soukuy, Bana, Boron, Magnimasso et Dakuy, l’affluence était également grande. « Nous n’avons pas de temps de répit » Confesse Mr Bitibaly, président du bureau de vote de Bana. Il affirme également que plus de 60% des inscrits avait déjà voté. Contrairement aux précédentes élections, Dédougou affichait une ambiance particulière. Les traces des deux semaines de campagne étaient toujours bien visibles. Des affiches ostentatoires sur les murs et les arbres, les spécimens de certains partis politiques trainant par ci et là, des populations drapées des tee-shirts de leur parti, constituaient un décor inhabituel. Partout ou nous sommes passés, les présidents des bureaux de vote affirment n’avoir enregistré aucun incident. Ces propos ont été confirmés aussi bien par le président de la commission électorale communale indépendante (CECI) que celui de la commission électorale provinciale indépendante (CEPI). La commune urbaine de Dédougou compte 7 secteurs et 37 villages pour un total 25631 inscrits. Neuf partis politiques à savoir : PDS/METBA ; le FFS, la CFD/B, l’AND/PJS, l’UPC, l’UFP, l’UPR, l’UNIR/PS et le CDP sont en compétition pour 94 postes de conseilleurs municipaux à pourvoir. Quand aux élections législatives, ils sont 80033 inscrits qui devront choisir les deux députés de la province du Mouhoun parmi les candidats de 18 partis politique que sont : FFS, MPR/B, UNDD, UDPS, RDEBF, PIB, UNIR/PS, CFD/B, MPS/Parti Fédéral, UPR, RDR, PDS/METBA, ADF-RDA, CDP, AND/PJS, UPC et UFP. Les premières tendances et les résultats provisoires pourraient être disponibles dès ce lundi 3 décembre 2012. Il est à noter que l’ensemble des maires sortants des 7 communes de la province du Mouhoun sont issus du congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). En 2007, le CDP et l’UPR s’étaient partagés les deux sièges en jeu aux législatives.
Serge COULIBALY

Vus et entendus

Un bureau de vote sans agent de sécurité
Jusqu’à 10 heures en ce jour électoral, le bureau de vote de Yonkuy village situé à 17km de Dédougou, officiait sans agent de sécurité. Le président de ce bureau de vote, Bakary Zan, a affirmé ne pas savoir à quel saint de vouer. Très angoisse, il était entrain de cogité lors de notre passage sur le comment acheminé les résultats à Dédougou après le dépouillement. Toute fois, il espère achever un peu tôt le dépouillement au regard du nombre d’inscrits qui est de 210.
Des candidats avec plusieurs casquettes
Lors de notre tournée dans les bureaux de vote, il nous a été donné de constater que des candidats aux élections municipales dans la commune de Dédougou, étaient à la fois délégués de partis politiques et observateurs.
Tous les moyens sont bons
Certains candidats aux élections municipales ne manquent pas d’astuces pour influencer les électeurs. Dans certains bureaux de vote de la commune de Dédougou, ces derniers ont aménagés des endroits ou ils se sont confortablement installés en face du bureau de vote, de sorte à être vu par chaque électeur. Certains poussent l’outrecuidance, a-t-on appris, à faire des gestes ou des signes aux électeurs de se rappeler d’eux.

Vues : 150

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2021   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation