HADJ 2013: Enfin, une compagnie pour les 4 400 pèlerins burkinbè

Le comité national de suivi de l’organisation du pèlerinage à la Mecque a procédé à la signature d’un contrat avec la compagnie saoudienne Nas Air Charter pour le transport des 4 400 pèlerins burkinabè à la Mecque. Cette signature qui est intervenue, le mardi 10 septembre 2013, fait suite à la défaillance des deux premières compagnies présélectionnées.

« Par la grâce d’Allah et avec l’appui constant du gouvernement, nous venons de  signer  un contrat avec Nas Air qui a les capacités opérationnelles pour transporter les pèlerins à la Mecque. Nous leur demandons de prier pour que le pèlerinage 2013 se déroule dans les meilleures conditions ». C’est par ces mots que le président du comité national de suivi de l’organisation du pèlerinage à la Mecque, Mahamadi Ouédraogo, a lancé la  cérémonie de signature de contrat, tenue le mardi 10 septembre dernier, dans la salle des conférences du ministère de l’Administration territoriale et de la Sécurité. Un contrat qui, a-t-il souligné, a été signé dans les “ conditions arrêtées avec les deux premières compagnies défaillantes tant au niveau du coût du hadj que des délais de départ et de retour des pèlerins“. En effet, a expliqué Mahamadi Ouédraogo, le choix de la compagnie Nas Air Charter fait suite à la défaillance des deux compagnies pré-retenues par le gouvernement pour le transport des pèlerins, à savoir Colombe Airlines et Ethiopian Airlines. « Les deux compagnies n’ont pas donné les documents nécessaires pour convaincre le peuple burkinabè qu’ils sont en mesure de transporter les pèlerins. Or, les dispositions des articles  9 et 25 du cahier des charges stipulent que les compagnies agrées doivent présenter, au plus tard 50 jours avant la fête de Tabaski, le planning de vol pour le transport des pèlerins. Ils devaient aussi présentées des slots (programme détaillé des vols, du numéro de l’avion, les dates de départ et d’arrivée), à la date butoir du 25 août. Chose qui n’a pas été faite », a-t-il justifié.

Le premier vol est prévu pour le 22 septembre prochain

Le chef des opérations de la compagnie saoudienne, Nas Air Charter, Zulkeefli Bin Mohammad Idriss, s’est voulu rassurant : « A Nas Air, nous sommes engagés et rassurons les pèlerins que nous ferons tout ce que nous pouvons pour leur donner satisfaction ». Pour ce faire, il a laissé entendre que la compagnie a mobilisé cinq Boeing 747 pour le hadj 2013. Ainsi, a-t-il poursuivi, un Boeing 747 de 500 places a été spécialement affrété  pour assurer le transport des pèlerins burkinabè. Et même qu’en cas de problèmes, il est prévu un avion de remplacement pour être dans les délais.

Le consul général du Burkina à Djeddah, Adama Compaoré, a rassuré les pèlerins sur le sérieux de la compagnie retenue pour le hadj 2013 qui est le 2e transporteur privé du royaume d’Arabie Saoudite. « Ils transportent d’autres pays africains et asiatiques comme l’Indonésie ou la Malaisie qui ont le meilleur système d’organisation. Si ces pays leur font confiance, nous pensons que nous pouvons aussi leur faire faire confiance », a-t-il confié.

Pour rappel, il est prévu 9 vols à bord du Boeing 747 pour le transport des 4 400 pèlerins burkinabè vers la Mecque pour le pèlerinage prévu entre le 14 et le 15 octobre prochain. Tous les vols auront lieu entre le 22 et le 30 septembre et le retour prévu, à partir du 27 ou 28 octobre 2013.  

Par Philippe Bouélé BATIONO

Vues : 201

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2021   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation