Suivi de la campagne agricole dans la Boucle du Mouhoun :Le gouverneur, les abeilles et la presse

Suivi de la campagne agricole dans la Boucle du Mouhoun :

 Le gouverneur, les abeilles et la presse

 

Période propice pour mieux apercevoir l’état phénologique des plants, cette sortie rentre  dans le cadre des tournées d’observations de la campagne agricole instituées par le gouvernement. Les plants étant au stade végétatif, l’arrêt des pluies peuvent fausser les prévisions d’où cette période choisie par le Gouverneur de la Région de la Boucle du  Mouhoun, Victor Dabiré pour effectuer cette sortie le jeudi 26 septembre 2013 dans les provinces du Sourou et du Nayala cette partie de la région classée parmi les zones déficitaires du Burkina afin de constater de visu l’état d’avancement de la campagne agricole, encourager les différents acteurs.

 

Pour sa première visite dans cette partie de la région, c’est par le site de production de l’Association Yiyè des femmes de Diouroum, localité située à 13km de Tougan, que le gouverneur de la région, Victor Dabiré a entamé la visite en vue de s’enquérir de l’avancée et des difficultés de la campagne dans la province du Sourou. Sur ce site de 30 ha, les femmes au nombre de 136, exploitent du niébé qui est au stade de maturité. A ces braves femmes, Victor Dabiré leur a prodigué des conseils et aussi témoigné toute la gratitude du gouvernement avant de se rendre sur le site de Djimbara dans le département de Gassan, province du Sourou.

Sur ce site de 101 ha de production rizicole, 330 exploitants dont 60 femmes sont organisés autour de ce bas fond afin de mener des activités culturales. L’accueil réservé à l’équipe du gouverneur sur ce site a été émaillé par l’irruption d’un essaim d’abeilles qui a semé la stupeur au sein de la délégation de sorte que  certains ont dû séjourner momentanément au CSPS du village.

Si cette exploitation est au stade  d’initiation paniculaire, le bas fond rizicole de Niaré dans la commune de Kougny. Ce bas fond  de 86 ha  présente une physionomie fascinante. Le riz au stade d’épiaison et la propreté de cette exploitation a suscité l’admiration de la délégation.

 « Nous avons fait plusieurs sites et nous avons ce sentiment que la saison sera très bonne toutes spéculations confondues. Le champ de niébé des femmes que nous avons visité, d’ici à deux semaines, elles peuvent commencer à récolter. L’état phénologique des céréales ne pose plus d’inquiétudes à l’heure actuelle. Contrairement à ce que nous avons vécu en 2011, les deux provinces à savoir le Nayala et le Sourou ne vont pas connaître de déficit alimentaire ».

 

Pour Oulé Jean Marcel, Directeur Régional de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire, « Nous sommes entrain d’amorcer la dernière ligne droite de la campagne humide, et à ce jour, je peux dire que je suis satisfait. Avec deux bonnes pluies, je pense que nous allons pouvoir atteindre nos objectifs que nous sous sommes fixés au démarrage de la campagne qui étaient de 1 200 000 tonnes sinon même dépasser cette prévision ». Tout au long de cette visite, l’état phénologique des plants toutes spéculations confondues est satisfaisant et le spectre d’une famine pourront se conjuguer au passé dans les provinces du Sourou et du Nayala du moins pour cette campagne agricole. 

Le culte de l’image

Obnubilé  par l’exploitation du bas fond rizicole de Niaré dans la commune de Kougny, le gouverneur de la région a tenu à ce que nos confrères de la RTB qui avaient pris un léger retard du fait de l’incident provoqué par les abeilles sur le site de Djimbara soient présents afin d’immortaliser la belle physionomie du bas rizicole. « Nous prendrons le temps qu’il faut afin que la télé arrive » dira le gouverneur de la région. Pour joindre l’acte à la parole, une chaise a été déportée du village  pour monsieur le Gouverneur  afin que la « presse » qu’il réclame puisse se joindre à la délégation. Des propos de ce genre venant d’une première autorité régionale si devant dépositaire du pouvoir d’Etat ne peuvent que frustrer les autres organes de presse qui s’échinent pour rendre visible les activités au niveau de la région.

 

Vues : 129

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

Commentaire de Sougué Dramane le 4 octobre 2013 à 16:56

© 2021   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation