Un collaborateur, un frère , un ami s'en est allé.

       Samuel TIENDRE comme on aimait l’appeler vient de nous quitter de la façon la plus inattendue.

      J'ai connu et travaillé avec ce monsieur exceptionnel.Lui à la radio, moi au cinéma.

      Ce que je vais dire ici ne sera qu'un aperçu superficiel. ceux qui ont travaillé avec lui à la radio sauront

     mieux que moi en dire plus.

     Mais Samuel était un perfectionniste,il aimait le travail bien fait,de caractère très calme toujours avec son 

     sourire malicieux,il laissait entendre que vous n'y étiez pas encore! Collaborateur très attachant , il savait

     être là quand on a besoin de lui, je me souvient encore sa solidarité pendant les grands évènements 

     dans les provinces.Malgré les modestes moyens de l'époque, la qualité du travail était très appréciable.

     En colère? Je ne me souviens plus. Sauf quand il n'arrivait pas à bien faire son travail.Alors là,il ne vous

     écoutait plus,mais toujours apte à trouver une solution.

     D'autres circonstances sont venues ternir voire assombrir cet élan et ces qualités d'homme de presse

     aimant la vérité et la liberté d'expression. Il a choisi la liberté de faire ce qu'il a toujours aimé.

     Aujourd'hui,faut-il être triste? Oui parce qu’il va nous manquer, mais à mon avis , pour ce qu'il nous laisse

     comme l'amour du métier bien fait, doit être vécu comme un héritage à partager.

    Il n'est pas aisé de parler de Samuel TIENDRE tant il y a tant à dire sur ce homme de qualité .Je laisse le

     soin à d'autres personnes plus indiquées de le faire.Ceci n'est qu'un clin d’œil à son endroit et à

    l'endroit de tous ceux qui entendu sans l'approcher.

    Samuel repose en paix

    Que le tout puissant console ta famille et tous ceux que tu as aimé.

     Maurice KABORE

Vues : 72

Commenter

Vous devez être membre de Médias Burkina Faso pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Médias Burkina Faso

© 2021   Créé par CNP-NZ.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation